Pour développer les ventes, les marques de cosmétiques « écolos » doivent distribuer leurs produits dans les circuits de distribution traditionnels.

Malgré un intérêt élevé  des consommateurs pour les produits durables, la part de marché s’élève qu’à 3%.

Les marques les plus vertes souhaitent continuer à distributeur leurs produits dans le circuit de distribution spécialisé.

Plus d’infos sur l’actu

Share

About Author

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>